"Accueil et bien-être d’enfants défavorisés" / Fondation Emmanuel

Argentine
2010 - 2013
Droits de l'enfant, Education, Habitat
Promotion de l’accueil familial pour enfants défavorisés

Project Content and comments

 

 

Description

Les actions financées par la Fondation JFP viennent en soutien à la Fundacion Emmanuel, localisée à La Plata (Buenos Aires).

Elles concernent principalement, depuis 2010, le renforcement de la visibilité de la Fundacion Emmanuel dans la société argentine et sa reconnaissance comme référant dans la thématique de l’accueil en famille. Par ailleurs, la Fondation JFP soutient le fonctionnement d’un espace de rencontre interculturel et de promotion du jeu comme outil de croissance et d’épanouissement de l’enfant.

Contexte

Comme dans d’autres pays de la région, la situation d’iniquité et d’inégalité perdure en Argentine où 41% des enfants vivent dans des ménages pauvres. La situation de l’inégalité et de l’exclusion affecte et détermine les possibilités de développement global des enfants et des adolescents, en particulier en ce qui concerne leurs besoins fondamentaux (éducation, santé, etc.) ; en outre, il existe un grand écart entre la reconnaissance formelle des droits des enfants et leur exercice. C’est dans ce contexte qu’est née l’initiative du couple Nicora, à l’origine de la Fundacion Emmanuel dans les années ’80. En effet, la Fundacion Emmanuel est née de la vocation de Maria-Elvira et Luis Nicora de partager leur espace familial avec d’autres enfants et adolescents n’ayant pas la possibilité de vivre dans un milieu familial stable ; en accord avec leurs 4 enfants, ils ont accueilli 7 frères et sœurs dont deux fortement handicapés espérant que leur expérience s’élargisse à d’autres familles. La Fundacion Emmanuel est la concrétisation de ce projet ; son slogan est que : « chaque enfant a droit à une famille ».

Durée et Localisation

Les premiers financements ont été accordés en 2010, pour une durée de 3 ans.

La ville de la Plata, capitale de la province de Buenos Aires, se trouve assez proche de la capitale de l’Argentine, en bordure du Rio de la Plata ; la ville compte environ 650.000 habitants, dont quelque 20% vivent dans des conditions de pauvreté ou d’extrême pauvreté. La Fundacion Emmanuel est également active dans plusieurs autres localités proches, considérées comme zones semi rurales, peuplées de familles d’origine différentes (Argentine, Paraguay, Bolivie, Pérou, etc.).

Bénéficiaires

Les destinataires des interventions de la Fondation sont des enfants et adolescents à handicaps sociaux et leur famille.

Dans la plupart des cas, les familles concernées par les interventions proviennent de pays voisins (Bolivie, Paraguay et Pérou). Elles viennent dans la région espérant de meilleures conditions de travail. Ces familles vivent majoritairement dans le déracinement et les liens avec leurs pays d’origine deviennent très difficiles et rares. Presque tous les travailleurs exercent leur activité de manière non formelle et donc ne bénéficient d’aucune couverture sociale. Il résulte de cette situation que les familles vivent dans des conditions très précaires. Dans ce contexte, la Fundacion Emmanuel assiste quotidiennement les enfants et leurs familles dont les droits et les capacités ont été réduits en permettant non seulement leur intégration dans le tissu social mais encore en leur donnant aussi la possibilité de se développer harmonieusement.

Les principales caractéristiques des familles bénéficiaires sont le manque de ressources, la difficulté d’accès aux opportunités, l’impossibilité de l’autogestion, des schémas culturels qui diffèrent du modèle social mis en place, le manque d’appartenance sociale et l’isolement. La situation des enfants se caractérise notamment par des difficultés d’apprentissage et d’intégration dans les écoles formelles, des problèmes d’alimentations, un déficit de santé par manque de couverture sanitaire, un manque de loisir ; ces enfants sont en outre souvent victimes de violence.

Réalisations et résultats

De manière à garantir la visibilité de ses interventions, la FJFP a souhaité focaliser ses interventions sur deux axes bien précis. De 2010 à 2012, les financements ont porté sur la visibilité de la Fundacion Emmanuel dans la société argentine et sa reconnaissance comme référant dans la thématique de « l’accueil en famille ». Concrètement cela s’est traduit par un agenda d’émissions à travers les radios régionales et nationales, la rénovation du site web avec édition en ligne d’un guide interactif pour les parents et professionnels, l’intégration de la fondation dans différents réseaux sociaux, la participation à diverses rencontres et évènements nationaux et internationaux, l’édition d’une brochure et l’élaboration d’une vidéo à l’adresse des donateurs. En outre, un important travail de sensibilisation a également été entrepris, tant au niveau des particuliers qu’au niveau de l’Etat, sur la problématique de l’accueil d’enfants en famille.

Le financement 2012 fut destiné à financer la mise en place d’un espace « récréationnel » et culturel lié au centre communautaire « Tia-Kiki » de la Fondation : « un espace où le jeu devient un outil de croissance et d’épanouissement personnel dans le développement de l’enfant ». Cet espace doit aussi favoriser les échanges de valeurs culturelles des différentes communautés constituant la zone d’intervention, en l’occurrence la Colonia Urquiza (zone semi rurale comptant environ 1.200 familles de diverses origines). Concrètement, il est attendu que les parents comprennent l’importance du jeu dans l’éducation et disposent des outils susceptibles de stimuler le développement de leurs enfants.

Partenaire

La Fondation Emmanuel, partenaire de la Fondation JFP, travaille depuis 1987 à la promotion des droits des enfants et des jeunes à vivre et grandir en famille, ainsi que des droits des familles à exercer leur rôle. Elle mène ses activités à travers des interventions de sensibilisation et promotion de l’accueil en famille, d’ateliers d’insertion sociale, de formations pour les parents, etc. Elle a reçu de nombreux prix et récompenses pour son action dans le domaine, tel le prix « Best Practice » de l’ONU (2004 et 2006) et a été reconnue, en 2004, comme l’une des institutions argentines les plus fiables dans le domaine de l’enfance (Reader’s Digest).

Témoignage d’une femme accompagnant sa fille au centre Tia Kiki

«J’accompagne ma fille ici depuis 2 ans. Ma relation avec elle a considérablement changé à partir du moment où je l’ai accompagnée au centre Tia Kiki, car avant, elle ne pouvait rester avec personne. À présent, elle vient ici et joue avec les autres enfants, apprend différentes choses, et à la maison elle peut rester avec ma mère ou mon père. C’est comme si elle était plus indépendante: elle ne dépend plus autant de moi, ce qui me permet d’aller travailler l’esprit tranquille. Je suis très reconnaissante aux personnes de la Fondation, car ma fille vient ici heureuse, elle s’y sent à l’aise, ce qui me réjouit également. Nous vivons à Abasato, à 9 km d’ici, c'est pourquoi nous venons à vélo et lorsqu’il pleut nous prenons le bus, car elle veut venir malgré la pluie.

L’existence de ce type de centre où j'apprends beaucoup de choses pour élever ma fille dans la joie est très importante pour moi.»

Témoignage d’Abel et de Julia, famille d’accueil

«Nous tenons simplement à remercier la Fondation de nous avoir offert la magnifique possibilité d’accueillir Valeria.

Après lui avoir rendu visite pendant quatre mois à l’hôpital des enfants, l’avoir accompagnée dans ses progrès et ses retraits, avoir partagé son combat pour la vie, nous avons fêté sa sortie de l’hôpital.

Grâce au soutien de la Fondation et à son vote de confiance à notre égard, Valeria a rejoint notre foyer et a pu profiter d’une vie familiale riche.

Ce furent près de deux mois riches en câlins, jeux, musique, découvertes, apprentissages, premiers bains, gâteries, visites médicales, balades et énormément d'amour!

Nous avons également eu l’occasion de rencontrer sa famille, ce qui nous a permis de partager nos histoires et d’apprendre les uns des autres.

Nous sommes heureux d’avoir donné à Valeria un nid provisoire où nous avons pu partager avec elle l’amour de nos enfants, de notre famille et de nos amis… jusqu’à ce qu’elle trouve son foyer définitif où elle pourra continuer à répandre toute sa tendresse.

J’espère que de nombreuses autres familles pourront faire une expérience aussi enrichissante où «tout le monde est gagnant».

Que Dieu soit toujours avec nous!

Enfants fréquentant les ateliers de Tia Kiki

 «… j’aime apprendre ici, c’est agréable…», «… nous mangeons de délicieux gâteaux et nous nous amusons énormément…»

«… ce que j’ai préféré cette année, c’est d’avoir appris à jouer de la guitare…»

«… nous avons le sentiment de faire partie de la Fondation car nous venons toujours ici…»

«J’aime participer à toutes les activités proposées par la Fondation, car elles sont toutes amusantes…»

 «… j’ai appris à partager mes affaires; lorsque quelqu’un n’a pas son matériel scolaire pour faire ses devoirs, je lui prête le mien…»

«…nous sommes heureux de venir ici…»

«… j’ai appris à faire des devoirs difficiles…»